KALITOWICZ Edward
Accueil
Historiques vies
Histoire et Géopolitique
Généalogie
Coup d'Oeil
Nouvelles
Nos recherches
Remerciements et Liens
Contact

 

 

Edward Karlovitch  KALITOWICZ

2 janvier 1886 – 8 novembre 1934

 

 

 

2 janvier 1886

Edward (Edouard) KALITOWICZ, né à Kamenets Podolski, Oblast de Proskourov-Khmelnitski dit en royaume de Pologne mais ce jour en (Ukraine).

Père de Irina Kalitowicz, notre mère.

Fils de Karol (Charles) Kalitowicz et de Kornélia Sawicka..

1892

Scolarisé au collège de Bakhmut, ville qui porte maintenant le nom de Artemivsk (Gubernia Jekaterynoslawska), en Ukraine, anciennement territoire russe. Actuellement : Oblast de Donetsk.

1907-1908

Il est étudiant à l’université de Kharkov (Ukraine).

1907-1913

Il a 21 ans, il semble commencer son travail comme juriste à Kharkov.

1915

Un certificat de l’université de Kharkov certifie de sa scolarité universitaire encore à cette date.

6 août 1915

29 ans - Epouse Augusta Potemkine à Kharkov (Ukraine).

28 février 1916

Naissance de son premier enfant Irène qui sera notre mère. (12 mars 1916 –  par conversion au calendrier français).

Enrôlé volontaire dans l’armée régulière comme artilleur.

Il est blessé au cours de cette guerre civile en Russie du sud (Ukraine).

novembre 1920

Se trouve en permission de santé en Ukraine à Barwienkowo

Evacuation vers l’étranger, Augusta son épouse refuse catégoriquement de le suivre et souhaite rester en Russie.

17 et 30 janvier 1921

Se faisant passer pour un brancardier il est évacué avec le centre de soins.

Travaille dans une infirmerie sur l’Ile de Halki, (île grecque à proximité de l’île de Rhodes), et y remplit diverses fonctions : médecin, infirmier, cuisinier, confident…

Espère obtenir son passeport polonais et aller en Crimée.

4 février 1921, il pense ne rester que huit jours à Halki

20 novembre 1921

Situé en Bulgarie au bord d’un lac. Il a créé une association de pêche qui ne donne pas les résultats escomptés, il sarcle des vignobles et charge du bois sur les wagons.

13 décembre 1921

Le voici à Sindiel (Bulgarie), l’association de pêche est dissoute. Il rêve de s’acheter un fusil pour chasser (Et surtout se nourrir).

Il est enseignant à ses heures de disponibilité et étudie le droit. Il a trente cinq ans.

1921

Sa fille qui a 5 ans maintenant, son épouse, et toute la famille Kalitowicz est à Bakhmuth (Ukraine). A noter, Irène connaît très peu son père.

4 janvier 1922

Il se rend à Varna (Bulgarie). Se cherche des chaussures et rend visite au Consul de Pologne à Sofia, en siège en Bulgarie. Il repart ensuite pour Sindiel.

19 janvier 1922

Son courrier témoigne des difficultés. Il a toujours ce travail dans les vignes et charge des troncs d’arbres sur des trains.

1922

Il rend une visite au Comité Russo-Bulgare. Les frontières sont fermées. Il espère repartir dans les jours prochains.

1923

Volodia Potemkine lui propose une émigration vers la France et un emploi.

14 septembre 1923

Il envisage la probabilité de son départ vers Paris.

6 octobre 1923

Il est à Burgas (Bulgarie), son départ pour Paris est annulé et plus du tout d’actualité. Il a une proposition d’emploi en Pologne. Il attend son visa de Sofia.

28 novembre 1923

Il est à Sofia en Bulgarie, selon courrier.

1er décembre 1923

VARSOVIE ! Il est à Varsovie, son courrier du 27 décembre le situe à Solec 22, Appartement 2. Il est reconnu et certifié citoyen Polonais.

Il espère faire venir sa femme Goutia (Augusta) et sa fille Irène qui vivent pour l’instant avec Marie Potemkine à Bakhmut en Ukraine.

A Varsovie il travaille en qualité de juge d’instruction au Ministère des Finances.

Il est juriste, magistrat, conseiller et chef du cabinet du Ministre des  Finances (impôts) à Varsovie, Pologne.

Il attend l’arrivée de Goutia sa femme, avec notre mère.

1924

Décès de sa Mère Kornélia Sawicka, à Bakhmut, (Ukraine) il a 38 ans.

Mai 1924

Un autre courrier nous le situe à la même adresse à Varsovie.

Sa fille, Irène, est toujours en Ukraine dans la région de Kharkov avec sa maman.

24 novembre 1924

Sa sœur Vera a été opérée de la vésicule biliaire.

Toujours à Varsovie, et seul, traçabilité faite selon des courriers aux Potemkine avec qui il est très lié.

12 mars 1925

Il attend une importante gratification financière de son ministère.

En cette circonstance a les honneurs officiels du premier ministre.

Lance le projet de créer cinq comptoirs en Bulgarie : Bourgas, Varna, Rudtchoux, Plavid et Sofia. Il veut y associer son beau-frère Nicolas Potemkine qui est toujours en Bulgarie.

Irène a eu la rougeole. Augusta accompagnée d’Irène promettent leur arrivée dans un mois.

24 février 1926

Son épouse et sa fille, sont à Varsovie. Elles le quittent pour aller vers Paris, la décision d’Augusta est catégorique. Edouard se prépare pour traiter ses affaires en Bulgarie.

13 septembre 1927

Edward Kalitowicz habite au 27 de la rue Hoza à Varsovie.

Il saisit le tribunal d’une demande d’annulation de son mariage.

27 octobre1928

Annulation de mariage avec Augusta Potemkine (par la Cour de Rome).

novembre 1928

Epouse Kasimira Antczak, sa deuxième épouse.

8 mai 1929

Naissance de Stanislawa Maria, fille de sa deuxième épouse.

20 avril 1930

Il souhaite aider sa fille Irène qui veut être infirmière.

Il se sent malade et espère avoir le temps de mettre ses affaires à jour pour préserver sa famille. Il a créé à Varsovie un jardin zoologique dont il est le tuteur, il a fait bâtir une maison pour les filles scouts, un très grand hôpital pour les enfants et il est président de la société de lutte contre la tuberculose. Il a également aidé à la construction de l’église de son quartier (Zolibor). Cette église sera tristement célèbre beaucoup plus tard car son prêtre, le père Popielusko, a été jeté dans la Vistule. Il est membre d’un comité de création d’une maison de repos polonaise à Varna. (Bulgarie).

26 avril 1930

Il persiste en son projet et avec le Directeur de l’Union Urbaine en Bulgarie, il envisage de créer une association d’échange commercial avec la Bulgarie. Sa santé le tracasse ainsi que les événements mondiaux !

17 juin 1933

Naissance de Marc fils de sa deuxième épouse.

octobre 1934

Irène vient seule et rejoint son père.

Dix jours plus tard…..

8 novembre 1934

Décès à Varsovie, crise cardiaque il avait 48 ans et sa fille Irène venait juste de le rejoindre à Varsovie depuis quelques jours.

Il a eu 3 enfants. 

 

La famille Kalitowicz et la famille Potemkine étaient très unies.

 

Il aimait la chasse... Un tableau le représente ainsi

 

(Cette œuvre est dans la famille à Varsovie. Après l’avoir reçue en cadeau, Irène la restitua aux Kalitowicz afin qu’elle reste dans sa maison. Cette maison fait partie d’un ensemble de lotissements résidentiels qu’il a fait construire. Bâtiment qui fut réquisitionné, fut un temps le siège d’une ambassade africaine (Zaïre) et au départ des soviétiques, restitué à ses descendants.

 

Pour mémoire : L’un de nos ascendants Kalitowicz, prit part au soulèvement des Polonais contre les Russes en janvier 1863 et il fut privé de son titre de noblesse, de ses terres et sanctionné de relégation en Russie.

Galerie d'Images

© 2008