BOLTOUKHINE Alexandre
Accueil
Historiques vies
Histoire et Géopolitique
Généalogie
Coup d'Oeil
Nouvelles
Nos recherches
Remerciements et Liens
Contact

Alexandre Andréïevitch  BOLTOUKHINE

21 décembre 1896 – 8 septembre 1957

 

 

21 décembre 1896

Naissance à Simbirsk , Province de Volga et Don, en Russie.

Cette ville est actuellement appelée Oulianovsk. Ville des bords de la Volga, connue comme lieu de vacances et vie de famille.

Fils de Adrian Boltoukhine et de Anastasia Andrianova DOMKINE.

Diminutif usuel d’Alexandre « Choura ».

Son père André dirigeait l’entreprise « Kavkaz & Merkouria » (Transport fluvial).

Samara, est la ville où il fit ses études.

16 juillet 1918

Assassinat du tsar, lui a 22 ans.

 

Il sortit cadet et fut nommé capitaine pendant la révolution russe incorporé au « Régiment des Drozdovstis » signifiant Merle.

Régiment qui se distingua au côté de l’armée régulière du Général Denikine.  (1)

26 mai 1924

Mariage avec Jordane KREMENLIEV (Fille de Anguel) ou Kremenlieva Kremenliewa en la ville de Razlog (Mohamites) en Bulgarie. Il a 27ans et elle 18 ans.  (2).

Il est musicien et travaille à Méhomia.

Octobre 1926

Emigré en France et identifié « Réfugié Russe ». Carte de séjour N°47AF20969.

30 officiers membres d’une fanfare arrivent avec lui à Ugine en Savoie.

11 octobre 1926

Il a travaillé comme homme d’entretien puis il est embauché aux aciéries d’Ugine où il y séjourna. Recruté en Bulgarie.

21 juillet 1927

Quitte volontairement cet emploi pour rejoindre son épouse à Faverges et pour salaire insuffisant, annotations dans registre d’entreprise. Mais il semble qu’il soit sur Lyon très vite.

Lyon - Villeurbanne au 33, rue Edouard Vaillant.

A Lyon, et certainement à Ugine, il chantait dans le choeur de l’Eglise Orthodoxe.

20 Avril 1939

Naissance d’André Boltoukhine : Naissance d’un garçon que l’on ne connaîtra pas. Selon une tradition familiale, le premier né des garçons dans la famille devait s’appeler André ou Alexandre mais recevoir le prénom non utilisé par le père, donc ce fut André Boltoukhine.

7 Mai 1939

Baptême d’André Boltoukhine à St Nicolas, Eglise Orthodoxe de Lyon.

Le parrainage est assuré par le noble Constantin Contantinovitch Ivanoff  Trinadzaty, et la fille d’un officier des cosaques du Kouban, Zinaïda Valentinovna Romantsova.

 

Son épouse emportera son premier fils André en Bulgarie.

Séparé ou divorcé ?

1942

Fut fait prisonnier pendant la guerre 1939/1945 alors qu’il travaillait (Lors d’une livraison par la route avec un camion d’entreprise).

 

Il habita sur Paris. Début 1942 au 77, rue du Château des Rentiers dans le 13eme arrondissement de la capitale.

28 février 1942

Est enrôlé comme S.T.O. (Service de Travail Obligatoire) en Allemagne.

Signe un contrat de travail avec la firme IG Farben AG à Ludwigshafen document établi à la caserne Pépinière. Contrat d’un an minimum.

8 septembre 1942

Signe un autre contrat avec la firme NW 40 – Kronpinzennfer 11 à Berlin.

1 octobre 1945

Rapatrié en France, par train, pointé à Givet (Ardennes) venant de Düsseldorf.

Fin 1945 – 1946

Après la guerre il est à Paris et réside 28, rue Henrion de Pansey (note sur passeport / Appartement à proximité de l’Armée du Salut et leur propriété).

Passeport Nansen N°CS 39669 - Info additive interne N° 01784

Visa de sortie N° 36510.

 

Fait connaissance de Irène Kalitowicz. Présentation intentionnelle organisée par Grand Mère Major, Madame Petrojitsky, une amie de la famille dirigeante active comme membre de l’Armée du Salut (Recherche à l’Armée du Salut sans réponse).

A cette époque, après la libération, Irène Kalitowicz habitait Boulogne Billancourt.

Avec Irène Kalitowicz, une première démarche d’union faite à Paris met à l’évidence l’impossibilité de procéder au mariage en l’absence de documents sur la réelle séparation et son divorce. Une période de temps sera requise, 7 ans, avant de procéder à cette alliance (décret au journal officiel et disposition exceptionnelle à l’après-guerre).

Immédiatement il exigeât que Marianne et Georg soient considérés comme ses propres enfants.

Estimation 1946

Déménagement dans les Pyrénées pour raison de santé de Georg.

21 février 1947

Nathalie sa fille née ce jour à Berrogain Laruns

1er juillet 1947

Salarié aux Etablissements Bomba Norby à Mauléon qu’il quitte le 27 avril 1949.

1er novembre 1947

Nous aménageons à Espes Undurein.

8 juin 1948

Inna sa seconde fille née ce jour à Espès Undurein.

27 avril 1949

Salarié chez Wood-Line à Mauléon, 61 avenue de Trois Villes, jusqu’au 30 juin 1952. Il est déclaré ouvrier permanent.

Sa carte de travail en 1949 dans les Pyrénées Atlantiques est :

Série G N° 314 537 . Réfugié Russe en France.

21 avril 1950

Rénita Olga née ce jour à Berrogain Laruns, voici la troisième de ses filles.

7 janvier 1952

Notre future maison est rendue disponible. Nous allons la visiter.

10 avril 1952

Kira née à Carricar en notre village d’Espes Undurein. Dernier enfant.

1er juillet 1952

Jusqu’à novembre 1952 son activité n’est pas reportée elle correspond certainement à son accident. Doigts broyés dans les calandres de caoutchouc chez Paritsky à Mauléon.

24 novembre 1952

Reprise de son activité dans la même entreprise. Il quittera cette société le 30 juillet 1954.

Poumons blessés, séquelles de la guerre (Guerre civile en Russie 1917/1920). A cause de cela il eu des problèmes respiratoires constants.

Travailla beaucoup à l’aménagement de la maison Carricartsia notre domicile à Espes-Undurein.

 

Construisit de nombreuses dépendances, restaura la maison : plancher, toiture, cloisons, creusa un puits, planta des arbres fruitiers, fit des terrassements pour agrandir la cour-terrasse, construisit un auvent, du mobilier, entretint un jardin et une passion qui ne fonctionna que de rares fois : une moto pour lui.

Au cours de sa visite prénuptiale, on décela ses difficultés pulmonaires. Les complications ne tardèrent pas... avec l’asthme, puis il y a eu le cancer pulmonaire... Evolution lente qui se généralisa et l’emportera.

15 mai 1954

Mariage concrétisé après des années de procédures administratives.

7 Juillet 1954

Il fut hospitalisé à Mauléon, puis à Bordeaux à l’hôpital Saint André.

10 juillet 1954

Déclaré en maladie prolongée.

13 septembre 1956

Sa dernière hospitalisation en l’Hôpital Saint André de Bordeaux.

8 Septembre 1957

Décède à Bordeaux après 3 années de soins divers (Asthme Emphysème).

11 septembre 1957

Sa sépulture fut faite dans cette ville de Bordeaux si loin de nous en ce temps (Cimetière Nord).

Série 0 - 18ème division – 26ème rang – 6ème fosse.

Il n’a pu être enterré en notre village suite à refus du curé du village car il était de confession de foi orthodoxe, et un étranger ici.

18 septembre 1962

Sa sépulture fut relevée et transférée en fosse temporaire. Série H N°602

 

 

1) La formation de troupes volontaires contre « les Bolchéviques » en 1917 et 1918 n’était pas l’apanage du territoire du Don. Ainsi sur le front Roumain dans la ville de Lassy, dès la fin de 1917, se forme l’équivalent de plusieurs groupes de volontaires. L’un de ces groupes, la deuxième division, forte de 1063 personnes (667 officiers, 370 soldats, 14 médecins et prêtres, 12 infirmières) sous les ordres du Colonel d’Etat Major Mickaïl Gordiéyévitch Drozdovski, réussit à quitter la Roumanie le 26 février 1918 et parcourt 1200 verstes en livrant plusieurs batailles afin de rejoindre l’Armée des volontaires du Général Kornilov sur le Voïsko du Don. En chemin, d’autres volontaires vont rejoindre les effectifs des « Merles ». (Jeu de mot sur le nom de Drozdovski leur Commandant, qui en russe signifie merle.) Après avoir percé sur le front du Don, et livré bataille le 25 avril 1918 devant Novotcherkasse où il se place avec ses 1200 hommes sous les ordres du Général Dénikine qui revient de la première Campagne du Kouban – Campagne des glaces. Son détachement est intégré à l’armée des volontaires sous la Dénomination « 3ème et 4ème Divisions des Merles. »

 

 

2) Son frère, Boris Krémenliev (Parfois transcrit Kremenlieff) ayant émigré aux Etats Unis fut un musicologue de renommée mondiale. Nous recherchons des informations généalogiques sur lui et sa famille.


Galerie d'Images

© 2008